Cas d'École

L’École Freinet

« Soyons francs : si on laissait aux pédagogues le soin exclusif d’initier les enfants à la manœuvre de la bicyclette, nous n’aurions pas beaucoup de cyclistes.
Il faudrait, en effet, avant d’enfourcher le vélo, le connaître, n’est-ce pas, c’est élémentaire, détailler les pièces qui le composent et avoir fait avec succès de nombreux exercices sur les principes mécaniques de la transmission et de l’équilibre. Après, mais après seulement, l’enfant serait autorisé à monter en vélo …

Heureusement, les enfants déjouent d’avance les projets trop prudents et trop méthodiques des pédagogues. Ils découvrent dans un grenier un vieil outil sans pneu ni frein et, en cachette, ils apprennent en quelques instants à monter à vélo, comme apprennent d’ailleurs tous les enfants: sans autre connaissance de règles ni de principes, ils saisissent la machine, l’orientent vers la descente et… vont atterrir contre un talus. Ils recommencent obstinément et, en un temps record, ils  savent marcher à vélo.

Les Dits de Mathieu
(Delachaux et Niestlé, 1978)
(1896 – 1966)