Cas d'École

L’École disparue

Ouverte à tous, l’université de Vincennes, créée en 1968 et détruite en 1980, incarnait la possibilité d’un autre système d’enseignement. Située dans le bois de Vincennes, on y expérimentait une école révolutionnaire: suppression des cours magistraux, des limites d’âge, ouverture aux paysans, aux ouvriers et aux non diplômés, naissance d’un département de psychanalyse, de cinéma, création de cours du soir pour les salariés, d’un souk, d’une crèche… Autant de choses impensables pour le pouvoir gaulliste de l’époque. Les meilleurs professeurs du pays y ont enseignés: Michel Foucault, Gilles Deleuze, Hélène Cixous, François Châtelet, Jean-François Lyotard, Madeleine Rebérioux, Jacques Rancière ou encore Robert Castel. « La forêt pensante » devient le lieu de référence mélangeant militantisme et savoir.
En 1980, trop dérangeante, elle sera détruite. Il n’en reste rien. Vincennes a tout simplement été effacée de la surface de la terre. Mais elle reste vivante dans les esprits de ceux qui la fréquentèrent et rappelle qu’une autre façon d’enseigner, moins compétitive, moins discriminante, a existé en France. Et que ce modèle a fonctionné.

voir le film de Virginie Linhart Vincenne, l’université perdue